En visite de courtoise à l’ambassade d’Espagne

Son Excellence Monsieur ENRIQUE ASOREY BREY SALUE CHALEUREUSEMENT LA RELANCE DU CICIBA

Poursuivant sa tournée de remerciement auprès des institutions partenaires du CICIBA, une délégation du centre conduite par le Directeur Général a franchi les portes de l’ambassade d’Espagne au Gabon, ce vendredi 03 février 2017, à 11 heures. Au menu de cette rencontre, la première du genre en cette année nouvelle, les questions touchant la coopération entre le CICIBA et les centres de recherches africaines d’Espagne.

previous arrow
next arrow
Slider

D’entrée de jeu, le Directeur Général a présenté ses civilités à son hôte espagnol : « Il était de bon ton de venir vous saluer et vous remercier pour votre contribution morale à la dynamique de la relance des activités du CICIBA. De nombreux échanges que j’ai eus avec votre Excellence depuis votre arrivée à Libreville au sujet du CICIBA, je n’ai récolté qu’une effusion d’encouragement et de conseils avisés. Ce dont je me sens en devoir de vous remercier en ce moment où le CICIBA renoue avec son nouvel agenda, à la suite de l’acquisition de son nouveau siège, don du gouvernement Gabonais », a déclaré le professeur Manda Tchebwa.

Le disant, il a tenu par la suite à éclairer son interlocuteur sur les missions du CICIBA, comme foyer de recherches et banque de données sur l’identité bantu et instrument de diplomatie et de coopération au sein de la communauté de culture bantu dans son rapport au monde.

« Le CICIBA est le pilote de cet idéal-là », a-t-il souligné avant d’indiquer les efforts que fournissent les Etats membres, le Gabon pays de siège en tête, pour lui redonner une nouvelle vigueur en vue de lui permettre d’affronter les enjeux de l’heure, armé de ses meilleurs atouts : l’inclusivité de ses membres et l’attachement à leurs valeurs cardinales.

« Le CICIBA a besoin de l’appui de l’Espagne, surtout en ce moment, car l’activité inaugurale qu’il projette d’organiser au mois de mars 2017 porte sur la « Semaine de la décennie mondiale des afro-descendants ». Thématique qui implique médiatement l’histoire espagnole du fait de son rôle dans la dynamique des découvertes du Nouveau Monde et de sa mise en valeur subséquente. Cette activité est une occasion que le CICIBA offre aux Afro-descendants de revisiter leur rapport à la terra mater, et par ricochet à l’Espagne » a précisé Manda Tchebwa.

Dans sa réponse, le diplomate espagnole a salué cette initiative tout en indiquant qu’il s’emploiera au mieux à mettre le CICIBA en contact avec les chercheurs espagnols intéressés par cette conférence internationale en vue de leur éventuelle participation.

Les deux parties ont par ailleurs exploré les possibilités de coopération en matière d’apprentissage de la langue espagnol, de la numérisation des données issues de la recherche du CICIBA et l’implantation d’un réseau numérique avec les Universités partenaires d’Espagne et d’Amérique latine.

C’est sur un échange de poignets de mains que les deux parties se sont séparées avec une promesse ferme de multiplier ce type de rencontres, dans l’intérêt bien compris des deux partenaires.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>